Rôle et fonctionnement du groupe Vie coopérative  (21/11/2016)

(validé en plénière du groupe vie coopérative le 29/11/16)

 

Préambule :

La CABA a été créée en 1982. C’est aujourd’hui une coopérative ouverte à tous.

« Le projet CABA-Biocoop s’inscrit  dans la mouvance qui œuvre à la mise en place d’une société plus respectueuse des Hommes et de leur Environnement »[1].

Il émane d’un groupe de consommateurs soucieux de se fournir en produits biologiques (cf. Statuts) et plus largement de développer l’agriculture biologique (cf. Charte Biocoop) en offrant des débouchés aux producteurs totu en veillant à une juste rémunérations de ces productions.

Ce double objectif constitue la raison d’être de la CABA.

Elle mène son activité « dans un esprit d’équité et de coopération».

La CABA « est un  lieu d’échange et de sensibilisation pour développer une consommation responsable »[2]. Elle coopère « avec des associations de défense de l’environnement, du commerce équitable, de l’écocitoyenneté, de santé responsable»[3].

 

Objectifs du groupe Vie coopérative.

  • Développer et favoriser l’implication et l’action des coopérateurs dans la vie de la coopérative
  • Inspirer et soutenir la réflexion et les actions de la Direction, quant au choix du type de produits, du type de magasins et du type d’agriculture biologique qu’on privilégie.
  • Conduire des actions de sensibilisation et d’information encourageant l’implication des coopérateurs et du public, dans l’adoption de comportement ou dans des initiatives collectives vers une société plus humaine et plus respectueuse de l’Environnement ; cela en priorité sur les thèmes liés à l’agriculture et à l’alimentation biologiques, et aussi sur tous les sujets pouvant concourir à l’amélioration durable de la qualité de la vie et du bien-être, et par tout moyen que le groupe estimera approprié.

 

Etat d’esprit :

Le groupe Vie coopérative est  conscient de la diversité des coopérateurs et de leurs attentes. C’est une difficulté, mais c’est aussi une richesse pour peu que ses membres arrivent à communiquer sans préjugés et de façon constructive. Cela demande un peu de patience, d’écoute respective, de bienveillance et de temps.

Le groupe Vie coopérative est un lieu d’élaboration, de co-création et d’actions ; il agit pour un enrichissement mutuel des connaissances et des points de vue, aussi bien entre coopérateurs, qu’entre coopérateurs et organes de gouvernance (Directoire et CS), afin que la CABA trouve son chemin entre les aspirations des coopérateurs d’une part, et les réalités, contraintes et dynamiques du contexte socio-économique d’autre part.

Les actions sont élaborées collectivement et menées avec l’accord du Directoire.

Le groupe Vie coopérative est par essence un lieu de coopération.

Fonctionnement :

1-Le groupe Vie coopérative est ouvert à tous les coopérateurs.

2-Pour faire partie du groupe Vie coopérative il suffit d’informer les responsables de la liste (Gwenaëlle ou Paul) par  courriel à l’adresse ………

3-Le groupe Vie coopérative se réunit mensuellement en réunion plénière.

4-Entre les réunions plénières, des sous-groupes de travail sont constitués à chaque fois que le besoin s’en fait sentir pour régler les questions opérationnelles ou explorer des thématiques particulières en vue de conduire des actions.

5-Le groupe pourra conduire des actions en partenariats avec des associations, institutions ou organismes  compétents sur les sujets concernés.

6-Chaque réunion commence par la désignation d’un animateur/modérateur, et d’un secrétaire de séance.

7-Les fonctions d’animateur/modérateur et de secrétaire sont tournantes. Cela pour favoriser l’implication du plus grand nombre et équilibrer la participation de chacun au sein d’un groupe à vocation auto-apprenante.

8-Les fonctions d’animateurs/modérateurs et de secrétaire sont assumées par des membres extérieurs au Directoire et au Conseil de surveillance. Ceci afin d’éviter la confusion des rôles et pour  encourager et valoriser l’implication des coopérateurs.

9-Le secrétaire rédige le compte-rendu des réunions et l’envoie aux membres du groupe.

10-Le secrétaire relance les invitations avec rappel de l’ordre du jour, de la date et du lieu de la réunion une semaine avant chaque réunion. Il est recommandé d’informer le secrétaire en cas d’absence à cette réunion .

11-Le groupe Vie coopérative est maître de son ordre du jour et chaque membre peut proposer un sujet au groupe qui décidera ou pas de l’inclure à l’ordre du jour.

12-Le premier point de l’ordre du jour  est « Désignation d’un animateur/modérateur et d’un secrétaire.

13-Le deuxième point de l’ordre du jour  est « Validation ou actualisation éventuelle de l’ordre du jour ».

14-Les deux  derniers points de l’ordre du jour sont « Fixation de la date de la prochaine réunion, et définition de son ordre du jour».

15-Des échanges par mail entre réunions sont souhaités pour favoriser l’expression des points de vue, la contribution et l’implication des membres et gagner du temps en réunion. Ils permettent en outre aux membres qui ne peuvent être assidus aux réunions de participer aux réflexions et aux travaux du groupe.

16-Le groupe s’efforce de prendre des décisions/orientations par consensus ou à défaut par consentement

17-Le groupe communiquera vers l’ensemble des coopérateurs par les moyens appropriés à chaque fois que nécessaire.

18-La liste des membres du groupe est gérée par un ou deux membres du groupe et communiquée aux autres membres.

19-Ces règles de fonctionnement pourront être modifiées ou complétées à chaque fois  que le besoin s’en fera sentir pour améliorer le fonctionnement du groupe.

[1]  cf. Politique sociale de la CABA validée par le Directoire le 15/04/2005.

[2]  cf. Charte Biocoop, et Politique sociale de la CABA validée par le Directoire le 15/04/2005.

[3]  cf. Politique sociale de la CABA validée par le Directoire le 15/04/2005.

Share This